Bien choisir l'alimentation des Petits mammifères

Bien choisir l'alimentation des Petits mammifères

  Vincent BOULANGER  

 (35)    (1) <b>10</b>

Choisir la bonne alimentation pour vos petits mammifères domestiques. 

Comment bien nourrir vos petits mammifères domestiques ?

Une bonne alimentation ressemble le plus possible à la nourriture de l’animal à l’état sauvage et elle est distribuée en fonction de son mode de vie. Elle doit prendre en compte les différentes périodes physiologiques du rongeur (reproduction, croissance, hibernation ... ) et couvrir les besoins énergétiques de l’animal.

Proposez à votre animal, une nourriture appétente et qui ne se dégrade pas rapidement pour éviter les moisissures toxiques. La nourriture s'accompagne toujours d'une eau de boisson fraîche à disposition. Attention, cette eau doit être renouvelée chaque jour et même plusieurs fois par jour en période de fortes chaleurs. Vous pouvez utilisez de préférence un biberon si votre animal y est habitué ou une gamelle toujours propre. 

L’alimentation de base.

Cette alimentation est celle distribuée chaque jour et qui constitue le plus gros du repas de chaque rongeur. Les préparations industrielles commercialisées depuis plusieurs années sont appréciées des rongeurs et apportent la majeur partie des besoins journaliers. Mais les minéraux, vitamines et oligo-éléments sont à apporter régulièrement au travers de nourriture fraiche, sèche enrichie ou de compléments solides ou liquides

Les friandises procurent joie et bien être à l’animal mais doivent être distribuées avec beaucoup d'attention dans le cadre d'une alimentation équilibrée. Elles permettent toutefois de créer un lien avec l'animal qui peut être intéressant dans le cadre d'un entrainement quotidien pour une manipulation facilitée. 

Mais il faut bien choisir le repas en fonction du type d’animal, un lapin ne peut être alimenté avec un repas pour écureuil ou pour souris.

Le foin est élément indispensable aux rongeurs et aux lapins nains. Il doit être distribué à volonté pour éviter les fermentations intestinales. Secouez-le bien pour enlever la poussière qui peut être responsable d’allergie et faire éternuer l’animal, notamment le rat.

Il ne faut pas suralimenter votre rongeur car l’obésité est une réelle pathologie qui peut conduire à de graves problèmes locomoteurs, à des intoxications internes ... Une petite gamelle à demi-remplie suffit pour les petits rongeurs alors qu'une gamelle plus imposante et plus variée sera distribué aux lapinscochons d’inde ou chinchillas.

Les légumes verts et fruits frais. Des aliments à distribuer avec parcimonie ou en alternance pour habituer le système digestif de l'animal.  Ils peuvent entraîner de sérieux problèmes intestinaux chez des animaux qui n’y sont pas habitués notamment avec des produits riches à plus de 80% en eau, comme la salade. 

Il ne faut jamais oublier que la flore intestinale des rongeurs et surtout du lapin nain est fragile et que la simple qualité de l’eau peut provoquer des désagréments ... alors une salade un peu fanée ou une pomme trop mûr sont des facteurs de risques.

Au même titre, si votre rongeur supporte et apprécie cette verdure, alors n’oubliez pas de retirer les excédents et les déchets. Le produit a tendance à pourrir ou moisir ce qui peut intoxiquer votre petit compagnon. Pensez donc à retirer les excédents ou les reste environ 1 heure après la distribution. 

Enfin, il existe des légumes déshydratées ne présentant aucun inconvénients (carottes, poireaux, choux, bananes ...) mais cette fois attention au taux de glucides qui peut être vecteur de pathologies comme le diabète. Il faut donc également les distribuer avec un rythme hebdomadaire et dans le cadre d'une alimentation équilibrée. 

Le lapin nain.

Lapin nain angora bélier tête de lion extra nain

Non content d'être un lagomorphe et non un rongeur de part le nombre d'incisives dont il dispose, le lapin nain requiert une alimentation bien spécifique. 

Le lapin a un régime spécifique, son alimentation quotidienne doit contenir 10% de fibres végétales sinon il y a un risque de diarrhées, 15% de protéines pour éviter la constipation.

Adulte, le lapin nain mange environ 50 g d’aliments / jour en fonction de la race et du poids de l'animal. Le lapin bélier plus gros disposera d'une ration de 100 à 150g alors que le lapin extra nain aura lui besoin de 50 à 75g. Un mélange basique de graines entraine souvent de l'embonpoint. Il est préférable d'utiliser un aliment extrudé ou soufflé. La marque VERLE LAGA propose de très bon produit pour l'alimentation des lapins nains mélangeant graines, extrudés et soufflé. 

Une mélange spécifique pour les jeunes lapins CUNI NATURE JUNIOR est à distribuer jusque 9 à 12 mois. Vous pourrez ainsi faire une transition alimentaire vers le CUNI NATURE ou le CRISPY MUESLI LAPIN NAIN

Du foin de bonne qualité doit également être proposé à volonté ce qui enrichie en cellulose l'alimentation distribuée et qui aide l'animal à une bonne digestion. 

Comme friandise pour le lapin adulte : Carottes, pissenlit, trèfle, épis de maïs ... de temps à autres les sticks VERSELE LAGA sont appréciés comme les PAIN aux Carotte ou DROPS Fruits des bois qui permettent de créer un lien avec l'animal. 

Les produits défendus sont : les pommes de terre, les plantes fleuries, les fougères, les plantes d’appartement ... 

LA COECOTROPHIE. Phénomène naturel et fondamentale chez le lapin, qui mange ses crottes molles sans les mastiquées. Cela lui permet de digérer deux fois près de 80% des vitamines, minéraux et oligo-éléments contenues dans l'alimentation de base.

Ces crottes sont recouvertes de mucus, donc très molles. Venant du caecum, elles sont très riches en eau, en protéines et en vitamines B, C et K qui sont fabriquées dans l’intestin même de l’animal. 

En cas de diarrhée passagère. Mettre l'animal au repos et à la diète hydrique durant 24 HEURES pas plus ! C'est à dire : 

Si le problème persiste, consultez d'urgence votre vétérinaire car la diarrhée chez le lapin peut être létale. 

Le cochon d’inde.

Races et variétés Cochons d'inde Cobayes domestiques

Il s’alimente le matin, le soir et la nuit. Il gaspille beaucoup car il cache sa nourriture. Une alimentation à base de mélange de graines est indispensable car ce petit animal grignote en permanence. Les mélanges CAVIA CRISPY sont parfait pour équilibre alimentaire. 

C’est pourquoi des nettoyages fréquent s’imposent. Herbivore, ne lui donnez pas de trop grosses quantité de nourriture à la fois car de toute façon il choisit ses aliments en fonctions de l’odeur, de son humeur et même de leur présentation dans la gamelle.

Il lui est impossible de synthétiser la vitamine C, vous devrez donc lui apporter très régulièrement des suppléments en de cette vitamine. (environ 20 à 30 mg par jour et par kilo)

L’apport se fera par des fruits (orange, clémentines, pommes ...) ou par des produits spécialement commercialisés à cette intention comme le

 C-VIT VERSELE LAGA

La gerbille.

Elle est surtout granivore et un mélange de graines assez fines lui convient. Elle aime beaucoup le millet (même en grappe), l’avoine, le froment, le tournesol ... mais attention à bien équilibrer son alimentation car certaines graines sont riches en lipides provoquent facilement des carences divers.

Un apport dans l'eau de boisson d'un complexe vitaminé est indispensable une fois par semaine. Evitez également l'alimentation fraîche. 

Le(s) hamster(s).

Il fait beaucoup de réserves et gaspille également beaucoup de nourriture. Granivore, il faut le rationner mais d’une manière pertinente. Comme la gerbille bien équilibrer ses repas car le hamster a tendance à grossir facilement. Il doit d'ailleurs pouvoir se dépenser dans sa cage ou en dehors afin d'éliminer les calories engendrées par ses multiples repas quotidiens. 

Il faut aussi faire la distinction entre le hamster doré ou commun et les hamsters nains (russes, roborowsky, chinois).

En effet, le hamster doré est plus gros et en conséquence, il peut obtenir un mélange de graines plus grosses avec des caroubes ou de gros tournesols.

Les hamsters de plus petites tailles sont quand à eux friands de graines comme le tournesol décortiqué, le millet même en grappes, le blé tendre ou le maïs concassé. Un mélange adapté existe HAMSTER MINI chez VERSELE LAGA. 

La souris et le rat.

Ils font de très nombreux repas, passant presque tout leur temps en quête de nourriture. Stricte omnivore, il mange de tout.

Il faut leur donner à manger en continu car ils ne peuvent pas rester longtemps en ayant faim. Un mélange de graines est adapté mais il doit être enrichi quotidiennement. 

Ils ont tout de même une attirance première pour les graines, alors que les fruits, les feuilles et autres trouvailles font l’affaire. Attention, en mangeant tout ce qu’ils trouvent, ils ont tendance à s’intoxiquer facilement. Parfois, un apport en protéines peut être utile grâce à des croquettes pour chat notamment durant la gestation et l'allaitement des petits. 

Le chinchilla.

Il mange peu à la fois mais souvent. Il quémande beaucoup et goûte à tout. Il est herbivore et xylophage (mange du bois). Il a besoin d’un supplément en vitamine A. Son système digestif est adapté à une nourriture très pauvre et bien souvent les propriétaires n’acceptent pas de leur donner un repas très sobres. Il doit consommer du fourrage à volonté et des granulés spécifiques chinchilla. Il adore les friandises à base de fleurs de pissenlit, de chardons, les baies sèches ou encore les fruits très secs. Il faut éviter de lui distribuer de la nourriture fraîche (herbe coupée, fruits frais ...) qui peuvent provoquer des diarrhées par fois mortelles. 

Faisons un petit résumé de l'alimentation des petits mammifères domestiques.

Je vous propose des exemples de produits à utiliser en complément d'une alimentation équilibrée. Pensez aussi à offrir à vos petits mammifères un bloc à ronger ou une friandise peu calorique permettant d'accentuer l'usure des dents. Le bois de KIWI est très apprécié et utilisé pour faciliter la mastication chez le lapin et la chinchilla par exemple. 

Le lapin nain : Herbivore strict, il doit manger chaque jour une grande quantité de cellulose contenue dans la verdure, le foin, les carottes ...

Le cochon d’inde : pâtée à base de lait en poudre, farine d’avoine ou de maïs, d’eau tiède et quelques légumes croquants. Orge et blé germés comme friandise.

La gerbille : graines de froment et d’arachide, éviter le tournesol, quelques insectes à l’occasion.

Le hamster : avoine, froment et tournesol sont ses préférences alimentaires naturelles. Il apprécie également les amandes, les noix, noisettes ... quelques fruits frais (bananes, pommes ...) bien lavés et séchés avant d’être consommés. Gruyère, biscuit sec, pain feront partis des friandises.

Le rat : de tout : légumes, fromages, pain, verdure, épluchures ...

La souris : céréales divers, pain trempé dans du lait, fromage ... peu de légumes un peu de verdure

Le chinchilla : fruits secs, plantes vertes non toxiques, pissenlit, chicorée.

Pour plus d'informations sur les produits et sur l'alimentation de vos petits mammifères, n'hésitez pas à contacter notre équipe de professionnel. 

ANIMAL.COMPAGNIE : CONTACTEZ-NOUS

Un article rédigé par ANIMAL.COMPAGNIE.

 (35)    (1) <b>10</b>

Suivez-nous sur Facebook